Aller au contenu
TG Web » Blog » Conseils SEO » Maillage interne

Qu’est-ce que le maillage interne en SEO ?

Écrire du contenu c’est bien mais il est impossible de résumer le SEO à cela. Outre l’optimisation du contenu, il faut également penser au maillage interne pour relier les pages entre elles. C’est théoriquement simple mais concrètement, il y a plein de conseils contradictoires, je vous explique cela en détail.

Qu’est-ce que le maillage interne d’un site ?

Le maillage interne d’un site internet est le fait de faire des liens internes entre différents articles de votre site internet. Un lien interne est tout simplement un lien entre deux pages de votre site internet. Exemple, un contenu traite de la conduite à avoir lors d’un accident de voiture, à l’intérieur de celui-ci, vous parlez du constat amiable, vous faites un lien vers un article de votre site internet qui parle du constat amiable.

En quoi le maillage interne est très important pour le SEO ?

En préambule, je vous explique un terme important, le PageRank. Le PageRank (PR), marque déposée par Google, est un algorithme notant la popularité de chaque page internet en fonction de nombreux critères dont les backlinks et le maillage interne. Plus une page est populaire, plus elle a de chance de bien se positionner sur les requêtes qu’elle cible en SEO. Depuis 2016, Google ne le communique plus, certains outils essaient de s’en inspirer tels que le Domaine Authority de Moz ou le Trust Flow de Majestic.

Le maillage interne permet, au niveau SEO, de diffuser le PageRank au sein du site internet. Chaque page a son PR, chaque lien présent sur cette page diffuse donc la popularité de cette dernière.

Chaque lien interne a-t-il la même valeur ?

Non, il existe en SEO la notion de « surfeur raisonnable » c’est-à-dire que chaque lien a une valeur différente suivant son positionnement dans le contenu (un lien dans le chapô aura plus de valeur qu’un lien dans la conclusion), s’il est dans la périphérie ou non (footeur, menu…). Le meilleur lien interne est celui dans le texte de l’article, avec une ancre naturelle mais claire pour définir le thème de l’article qui sera ciblé et placé le plus haut possible dans l’article. Les moins bons liens internes (au sens transmission du jus SEO) sont dans le footer par exemple.

L’ancre du lien a-t-elle son importance dans le maillage interne ?

Oui, l’ancre du lien est importante car les robots Google la lisent et cela permet de mieux comprendre la page. Une ancre « cliquez ici » ou « cet article » est ce qu’il y a de pire pour le maillage interne. Google comprend que l’article poussé va parler de « cliquez ici » ! L’ancre de votre lien doit être naturelle et idéalement contenir le mot clé que ce soit en exact ou dérivé.

Comment faire un bon maillage interne ?

Le maillage interne fait partie de la stratégie SEO qui doit être vu dès la création du site internet ou en lien avec votre agence SEO. Si je devais résumer, il existe plusieurs écoles, les 3 principales étant :

  • Le cocon sémantique : l’objectif est de relier les contenus qui partagent un univers sémantique commun, on part de l’internaute.
  • Le siloing : l’objectif est de rassembler et hiérarchiser les éléments d’un site par mots-clés ou thématiques.
  • Le maillage UX : cette méthode consiste à ne rien forcer ni ne rien renier, chaque fois que vous mentionniez une expression que vous développez dans un article, vous faites un lien vers l’article en question.

Un bon maillage interne se fait en fonction de sa stratégie SEO établie en amont et de son objectif final. Le principe du siloing est intéressant et propose en quelque sorte une certaine logique car chaque partie est silotée, c’est-à-dire cloisonnée.

L’objectif d’un bon maillage interne est que chaque page reçoive le jus SEO (PageRank) adapté à son importance SEO mais également d’éviter les pages orphelines. Une page orpheline est une page qui ne reçoit aucun lien interne, d’où son nom, elle n’a pas de page mère. Le problème est que Google la voit peu car gardez en mémoire que Google utilise les liens internes pour circuler sur votre site.

Quels sont les contraintes du maillage interne ?

La principale contrainte est le temps nécessaire pour le mettre en place. C’est un travail fastidieux et chronophage mais s’il est bien réalisé, les gains sont présents. Sur prepa-physique.net, avant la refonte graphique et SEO du site, ce dernier perdait des positions notamment sur les top mots clés, avec cette stratégie, tout a été récupéré. Exemple : la classification des exercices physiques au football s’est fait de manière claire avec ceux avec ballon, ceux orientés vitesse, endurance, pour les jeunes… chaque catégorie est indépendante et aucun lien ne passe entre elles.

L’autre contrainte est plus coté agence, il y a la théorie et la pratique, l’agence va avoir sa vision et le client la sienne, raccordez les deux n’est pas toujours aussi simple qu’on pourrait le croire.

La dernière contrainte trop souvent oubliée est que plus vous faites de liens (en volume) sur une page, moins chaque lien a de la valeur PageRank d’autant plus si vous prenez en compte le surfeur raisonnable. C’est logique, vous partagez une valeur, plus vous la partagez, moins chacun a 🙂 .

Comment analyser et travailler son maillage interne ?

Pour analyser son maillage interne, je vous conseille d’utiliser le crawleur Screaming Frog qui permet de nombreuses choses et notamment de voir les liens internes de chaque page. Un autre outil intéressant est SEOlyzer, un crawleur et analyseur de logs qui permet de voir la répartition théorique du PR ainsi que le maillage interne.

Si vous êtes en phase de refonte de site internet, il peut être intéressant de voir ce que cela donne et de réfléchir, le cas échéant, à créer une nouvelle carte de répartition. Mindmapping (carte mentale) est un outil qui permet de noter noir sur blanc la hiérarchisation de vos contenus. Vous allez faire une première classification et verrez certainement qu’il y a des trous dans la raquette, évoluez…

Quoi qu’il arrive, notez vos pages importantes en SEO, placez-les le plus proche possible de la page d’accueil car « plus il faut de clic depuis la home page pour aller sur une page, moins elle importante aux yeux de Google (et de l’internaute) ». C’est concret et logique. Vos pages importantes doivent avoir des pages filles, c’est-à-dire pas mal de pages qui font des liens vers elle. Plus une page reçoit de liens internes, plus elle est populaire et donc plus elle a de PageRank. La boucle est bouclée.

Conclusion sur le maillage interne

Chaque page doit avoir le maximum de liens sans trop en faire non plus sinon chaque lien à moins de valeur. Voici la complexité du maillage interne, savoir prioriser, classer et optimiser. C’est un métier…

Vous souhaitez nous confier votre projet ? Échangeons ensemble sur les possibilités

Yohann | Expert SEO

5/5 - (2 votes)
Aller au contenu principal