Aller au contenu
TG Web » Blog » Conseils SEO » Google Search Console

Comment utiliser la Google Search Console ?

Souvent méconnu des webmasters non averti au SEO, la Google Search Console est pourtant immanquable si vous souhaitez gagner en visibilité sur Google au même titre que Google Analytics (ou concurrent). Je vous explique comment l’installer, quelles sont les parties à regarder et ce qu’elles signifient.

Qu’est-ce que la Google Search Console ?

La Search Console (ex Google Webmaster Tools ou GWT) est un outil mis à disposition gratuitement par Google qui permet aux webmasters (ou spécialistes SEO) d’un site internet de voir comment il se comporte ou comment il est vu par les robots Google. 

Google met à disposition 2 outils gratuits pour les webmasters d’un site internet : Google Analytics qui permet de suivre le trafic de son site et la Search Console. Le 1er cité est très régulièrement installé (ou un concurrent type XiTi) tandis que le second est trop souvent oublié, à tort !

Sachez que lorsque nous réalisons un audit SEO, l’analyse de la Search Console est un point primordial. C’est ici que l’on voit comment votre site est vu par Google.

Comment l’installer ?

Pour installer la Google Search Console, il faut avoir un compte @gmail, se connecter à GSC et créer une propriété. Je vous conseille « Préfixe de l’url » (à droite), validez et vous arriverez sur un pop-up qui va vous proposer plusieurs choix. Sélectionnez « Balise HTML », un code va vous êtes poussé qui se compose comme ceci : <meta name= »google-site-verification » content= »plein-de-lettres-differentes-majuscules-ou-pas » />.

Si vous êtes sur WordPress, 2 possibilités :

  • Le copier/coller dans le fichier header.php la section <head>, avant la première section <body>.
  • L’indiquer dans la partie Outil du plugin Yoast SEO.

Si vous avez un autre CMS, il faut le mettre dans la section <head>, avant la première section <body>.

Une fois effectué, vous cliquez sur « Valider » et ce sera bon… sinon c’est que vous avez loupé quelque chose.

Qu’est-ce que permet de voir la Search Console ?

La Search Console vous donne énormément d’informations utiles à votre agence SEO, voici celles qui nous semblent pertinentes :

  • Performances : vous avez, sur une période donnée (les 3 derniers mois par défaut), l’ensemble des requêtes des internautes où une url de votre site est apparue (impressions), le nombre de clics obtenu, le taux de clic (ou CTR = clic/impression) et la position moyenne. Vous pouvez chercher une url en particulier, comparer des périodes… Si vous descendez un peu, vous avez les informations suivantes :
    • Requêtes : mots clés sur lesquels vos pages sont apparues, classées par ordre décroissant des clics. C’est très intéressant de voir la position moyenne de votre page sur les requêtes et ainsi travailler ce qui est hors du top 5 car on sait que 80-90% des clics de la 1ère page Google se jour dans ce top 5.
    • Pages : url qui ont généré le plus de clics, la notion de positon moyenne perd de son importance ici.
  • La couverture des urls : c’est un endroit très important, si ce n’est le plus important de la GSC. Vous allez voir les urls :
    • « en erreur » : Google ne les indexe pas. Il faut les corriger notamment si vous avez des erreurs 404 en effectuant des redirections 301 vers une url proche ou faire une 410.
    • « valides avec des erreurs » : Google les indexe quand même mais il y a un problème. Très régulièrement, ce sont des urls indexées malgré le blocage du robots.txt.  Dis autrement, vous entrez un bout de code dans le robots.txt qui exclue certaines urls mais vous laissez ces urls en index et/ou dans le sitemap => c’est contradictoire.
    • « valides » : top, c’est l’objectif
    • « exclues » : les urls que vous avez mis en noindex, en redirection 301 ou les pages AMP par exemple
  • Installer le sitemap.xml : le sitemap xml, à ne pas confondre avec le plan du site destiné aux humains, permet d’orienter les robots Google. Vous y indiquez toutes les urls qu’il peut aller voir ainsi que la fréquence de mise à jour et l’importance que vous donnez à chaque url. Sur WordPress, Yoast SEO en propose un gratuitement
  • Signaux Web Essentiels : un article sera fait sur les Web Core Vitals mais sachez que sont listées ici les pages selon leur temps de chargement (de lentes, à rapides en passant par à améliorer). Je ne regarde que la partie mobile et je fais le max pour ne pas avoir d’urls lentes, il existe des ayatollah des webperformances mais comme de nombreux confrères SEO, jamais vu Google taper sur un site lent… par contre, niveau Expérience Utilisateur, ce n’est pas génial, pas de débat.
  • La partie Améliorations : elle vous permet de voir les éventuelles erreurs dans les techniques SEO que vous avez utilisées tels que le fil d’ariane, pages AMP…

google search console

Conclusion sur la Search Console

Il faut impérativement l’installer et suivre à minima la couverture des urls et installer dès la création le sitemap. Si vous souhaitez développer votre SEO, la partie Performances sera votre nouvelle bible, vos futures to do list :-).

Contactez-nous pour échanger sur votre projet web
contact[@]tgweb.fr

Yohann | Expert SEO

5/5 - (9 votes)
Aller au contenu principal